Le gouvernement néerlandais tombe sur l’Afghanistan

Amsterdam — La coalition au pouvoir aux Pays-Bas s’est disloquée en raison des points de vue irréconciliables de ses membres sur la poursuite de la guerre en Afghanistan, a rapporté son chef samedi vers 4h20 du matin.

Le Premier ministre démocrate-chrétien Jan Peter Balkenende a fait état de la rupture de son équipe à l’issue d’une réunion marathon de seize heures du conseil des ministres sur la poursuite de la participation militaire du pays aux opérations contre les talibans. La deuxième force de la coalition, le Parti travailliste, s’est retirée, ce qui va inévitablement conduire à des élections, l’actuel Premier ministre ne disposant pas seul d’une majorité.
L’alliance à trois partis était profondément divisée sur le maintien de la présence militaire dans la province d’Uruzgan ou le retrait du contingent néerlandais à l’issue de sa mission en août. L’Alliance chrétienne démocrate souhaitait réduire la force existante dans la province exposée.
Tandis que le chef du gouvernement tentait de repousser la décision, son ministre des finances Wouter Bos, chef du parti travailliste, demandait une décision immédiate, équivalent à compromettre la survie du cabinet.
La mission néerlandaise en Afghanistan se poursuit depuis août 2006. Elle a coûté la vie à 21 soldats.
1 commentaire
  • Renaud Blais - Inscrit 22 février 2010 11 h 25

    Population de la Hollande 1 OTAN zéro

    Le détail est dans le titre
    Renaud Blais