En bref - Aucun tribunal ne veut des pirates

La Haye — Treize pirates somaliens capturés début décembre par la marine néerlandaise dans l'océan Indien vont être remis en liberté, aucun pays n'ayant accepté de les poursuivre, a annoncé hier soir le ministère néerlandais de la Défense.

«L'Union européenne a décidé aujourd'hui que le Hr. Ms Evertsen doit laisser partir treize pirates somaliens», capturés après avoir tenté d'attaquer un cargo à l'aide d'une embarcation rapide au sud d'Oman, a indiqué le ministère dans un communiqué. «L'Union européenne a tenté en vain depuis leur arrestation de trouver un pays qui accepte de les poursuivre», continue le communiqué qui souligne que l'UE, responsable au sein de la mission Atalante de la remise des pirates, a conclu des accords avec les Seychelles et le Kenya.

À voir en vidéo