En bref - Le Fatah vote

Bethleem, Cisjordanie — Les délégués au congrès du Fatah ont commencé à voter hier pour élire la nouvelle direction du mouvement palestinien, après avoir réaffirmé la légitimité de la «résistance» contre Israël.

Cette allusion au recours à une lutte violente, si le processus de paix devait être enterré, doublée du refus de reconnaître Israël comme État juif, a suscité des critiques de ministres israéliens. Réunis à Bethléem en Cisjordanie, les quelque 2000 délégués ont commencé à voter pour élire 18 candidats parmi 95 se présentant au Comité central et 80 autres parmi plus de 500 briguant un siège au Conseil révolutionnaire, les deux principales instances du mouvement laïc en perte de vitesse. Environ 400 membres du Fatah bloqués dans la bande Gaza par le mouvement islamiste rival Hamas qui leur a interdit de quitter le territoire, votaient par téléphone, selon un responsable du Fatah. La dernière élection d'une nouvelle direction avait eu lieu il y a 20 ans.