En bref - Dossier chaud

Bonn — Le rythme de la croissance mondiale est insoutenable pour la planète et le climat, estime une ONG australienne qui demande que le futur accord de Copenhague lie «explicitement» la réduction de la population et celle des émissions de gaz à effet de serre.

«Le Protocole de Copenhague doit explicitement établir la relation entre le fait de réduire "humainement" le nombre d'êtres humains et l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre», indique Sustanaible Population Australia, dans une communication aux Nations unies. Le texte a été présenté hier soir à Bonn, en marge des négociations du futur accord climatique qui doit être adopté en décembre à Copenhague. Tout en reconnaissant que «des objections culturelles et religieuses sont parfois soulevées» quand il s'agit de limiter le nombre d'êtres humains, l'ONG estime que «sans réaction, les pires scénarios seront presque certainement inévitables».

À voir en vidéo