En bref - Zimbabwe: des opposants remis en prison

Harare — Une juge zimbabwéenne a ordonné hier que 18 militants de l'opposition qui ont été accusés de terrorisme soient remis en prison. Les activistes, parmi lesquels plusieurs membres du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), comparaîtront le mois prochain pour répondre des faits qui leur sont reprochés.

Ils avaient bénéficié en mars d'une mesure de remise en liberté sous caution. La décision rendue mardi risque d'accentuer les tensions politiques au Zimbabwe. Le président Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai, chef de file du MDC, ont conclu un accord du partage du pouvoir aux termes duquel l'opposant est aujourd'hui le Premier ministre du gouvernement d'unité formé en février. Mais tout n'a pas été aplani entre ces deux adversaires de longue date.

À voir en vidéo