Victimes civiles: Karzaï ordonne une enquête

Kaboul — Le président afghan Hamid Karzaï a ordonné une enquête hier et vertement une nouvelle fois critiqué l'armée américaine dont des soldats ont tué mercredi cinq civils, dont deux enfants et un bébé dont la naissance était imminente selon les autorités afghanes.

Après avoir évoqué la mort de quatre «insurgés armés», l'armée américaine a simplement admis jeudi que ses soldats avaient tué par balles quatre personnes «non combattantes», lors d'un raid nocturne près de Khost, dans l'est. Selon les autorités locales et des sources hospitalières, ils ont grièvement blessé une femme enceinte de neuf mois dont le bébé, qui devait naître sous peu, n'a pas survécu. Puis, dans le même raid nocturne, les soldats américains ont tué une autre femme, son frère et deux enfants.

Un communiqué a annoncé hier que M. Karzaï avait ordonné aux ministres de l'Intérieur et de la Défense de mener une enquête sur les faits, dont ils doivent lui remettre les résultats aujourd'hui. Le chef de l'État «a constamment demandé, depuis plusieurs années, aux forces internationales de mener leurs opérations antiterroristes en épargnant les civils», rappelle le communiqué.

Selon l'ONU, 2118 civils ont été tués en 2008, dont près de 40 % par les forces afghanes ou étrangères qui combattent à leurs côtés.

À voir en vidéo