En bref - Condamnations au Tibet

Pékin — Le tribunal de Lhassa a condamné à mort hier deux personnes accusées d'avoir déclenché des incendies meurtriers pendant les émeutes de mars 2008 au Tibet, selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle et une source judiciaire.

C'est la première fois que les autorités chinoises font état de sentences de peine capitale pour ces émeutes à Lhassa, la capitale tibétaine, violences qui ont fait officiellement au moins 22 morts. Le tribunal a également infligé une sentence de peine de mort avec sursis à deux autres personnes, peine généralement commuée en prison à vie après deux ans de détention.

À voir en vidéo