Des explosions tuent quatre soldats canadiens en Afghanistan

Les soldats tués participaient à une opération majeure afin de démanteler des centres de commandement talibans et leurs réseaux d’approvisionnement.
Photo: Agence Reuters Les soldats tués participaient à une opération majeure afin de démanteler des centres de commandement talibans et leurs réseaux d’approvisionnement.

Kandahar, Afghanistan — Quatre soldats canadiens sont morts et au moins huit autres ont été blessés à la suite de deux explosions distinctes à l'extérieur de Kandahar, en Afghanistan.

Les soldats participaient à une opération majeure afin de démanteler des centres de commandement talibans et leurs réseaux d'approvisionnement.

La première attaque est survenue à l'ouest de Kandahar, vers 6h45, heure locale, dans le district de Zhari. Deux soldats effectuant une patrouille à pied ont alors perdu la vie: le caporal chef Scott Vernelli et le caporal Tyler Crooks.

Les deux soldats faisaient partie de la compagnie Novembre du 3e Bataillon du groupement tactique du Royal Canadian Regiment, basée à Petawawa. Vernelli et Crooks étaient bien connus à la base militaire de Kandahar et étaient populaires auprès des soldats de la compagnie. Ils approchaient de la fin de leur mission de six mois.

Cinq autres soldats ont été blessés au cours de l'attaque, dont l'explosion a pu être entendue à des kilomètres à la ronde.

Environ deux heures plus tard, un deuxième groupe de soldats a été attaqué sur une route dans le district de Shah Wali Kot, au nord-ouest de la ville, une région ayant connu une recrudescence d'attaques talibanes ces derniers mois.

Deux soldats sont morts à cet endroit. Il s'agit des cavaliers Jack Bouthillier et Corey Joseph Hayes, membres du Royal Canadian Dragoons, basé également à Petawawa. Trois soldats ont été blessés durant l'attaque.

Les blessés ont été transportés en hélicoptère vers l'installation médicale de l'aérodrome de Kandahar. Les Forces canadiennes ont indiqué qu'ils étaient en bonne condition, mais qu'elles ne diffuseraient pas leurs noms.

Pas des échecs

Le brigadier-général Jonathan Vance, commandant des troupes canadiennes en Afghanistan, a demandé aux Canadiens de ne pas considérer ces décès comme des échecs de la part d'individus ou de la mission elle-même, ajoutant que ces hommes sont morts en tentant de protéger le peuple afghan.

«Les victoires militaires sont coûteuses, a dit le brigadier-général Vance. Nous sommes déterminés à améliorer les conditions de vie des Afghans, mais les insurgés sont aussi déterminés à empêcher l'Afghanistan de devenir une nation florissante. Les soldats canadiens tombés au combat sont venus en aide à ceux qui étaient en péril, et aujourd'hui ils ont réussi leur mission.»

Ces décès font grimper à 116 le nombre de soldats canadiens tués en Afghanistan.

Le premier ministre Stephen Harper a pour sa part indiqué, par voie de communiqué hier, que ses pensées et prières étaient avec les familles des victimes, ainsi qu'avec celle d'un interprète afghan qui a également perdu la vie dans l'une des attaques.

«Les sacrifices consentis pour stabiliser le sud de l'Afghanistan ne sont pas faits en vain», a souligné le premier ministre, souhaitant également un prompt rétablissement aux blessés.

«Les Canadiennes et Canadiens, ainsi que le gouvernement, appuient fièrement les membres des Forces canadiennes qui s'efforcent de rétablir la sécurité et la stabilité en Afghanistan. Le sacrifice du Caporal-chef Vernelli, du Cavalier Bouthillier, du Caporal Crooks et du Cavalier Hayes ne sera pas oublié», a-t-il poursuivi.

À voir en vidéo