Pakistan - Cessez-le-feu dans la vallée de la Swat

Les talibans ont annoncé hier un cessez-le-feu d'une durée indéterminée dans la vallée de la Swat, dans le nord-ouest du Pakistan. Cette trêve, consécutive à un accord avec le gouvernement sur le rétablissement de la loi islamique dans la vallée, risque de soulever des inquiétudes chez les Occidentaux, qui craignent l'émergence au Pakistan d'un sanctuaire pour les activistes islamistes.

Les violences dans la vallée de la Swat, où les insurgés se sont soulevés fin 2007, ont fait plus de 1200 morts.

Les talibans de la Swat avaient décrété le 15 février un premier cessez-le-feu de dix jours. Le lendemain, le dignitaire radical Maulana Sufi Mohammad avait obtenu des autorités, soucieuses de mettre un frein aux violences, le rétablissement dans la région de la charia, la loi islamique.

Les rebelles, conduits par Maulana Falzullah, le gendre de Sufi Mohammad, ont décidé hier de relâcher trois prisonniers, dont deux hommes politiques, «en signe de bonne volonté».

Lundi, l'armée pakistanaise avait fait savoir qu'elle mettait un terme à ses opérations militaires contre les talibans dans cette région, en expliquant que de nouvelles pertes civiles lui auraient aliéné la population. Des centaines de milliers d'habitants ont déserté leurs foyers dans la vallée, contrôlée en grande partie par les insurgés malgré la présence de quatre brigades militaires totalisant 12 000 à 16 000 soldats.

À voir en vidéo