«La position du Canada est très décevante»

Dans ce qui ressemblait à un grand rendez-vous de solidarité du monde arabe, des centaines de personnes se sont mobilisées hier à travers le Canada, notamment à Toronto, Ottawa et Montréal, pour dénoncer l'offensive israélienne contre Gaza. À Montréal, sous un ciel gris mais une température plutôt clémente, plus de trois cents personnes ont croisé des drapeaux palestiniens près du métro Guy-Concordia pour dénoncer l'offensive israélienne contre Gaza.

«Solidarité Gaza». Une grande banderole noire déployée ouvrait le cortège. Chantant à tue-tête des slogans évocateurs, ces manifestants, qui répondaient à l'appel du mouvement Solidarité pour les droits humains des Palestiniens, ont vivement dénoncé l'attaque d'Israël contre la bande de Gaza et critiqué l'attitude du gouvernement Harper, «qui ne prend pas position contre Israël».

«La position du Canada est très décevante. [Le gouvernement] dit qu'il est inquiet, mais il doit préciser cette inquiétude, mieux connaître les faits. On parle de l'utilisation d'une force disproportionnée d'un pays ayant un pouvoir politique et militaire excessif», a soutenu Nina Amrov, une porte-parole canadienne du mouvement d'origine palestinienne. Habitués de ce genre d'événements militants, Amir Khadir, député de Mercier, ainsi que le cinéaste Pierre Falardeau étaient aussi de la partie.

Bien que résidant au Canada depuis 18 ans, Rita Salfiti a le coeur en Palestine, où son oncle et ses cousins vivent toujours. «Chaque jour est un combat pour eux. Ce n'est pas une vie, a-t-elle lancé. Les sanctions imposées par les Israéliens durent depuis trop longtemps déjà. Je suis ici pour donner mon appui au peuple palestinien.»

À Toronto, des centaines de manifestants ont exprimé leur appui au peuple palestinien devant le consulat israélien. Des militants pro-israéliens y sont aussi venus mener une contre-manifestation.

Le rôle du Canada

«Israël assassin! Harper complice!» Le slogan scandé dans les rues de Montréal hier rappelait les cris de colère de la communauté libanaise qui, à l'été 2006, avait manifesté contre le raid israélien au Liban. Nina Amrov n'hésite pas à montrer le Canada du doigt et insiste sur le rôle qu'il a à jouer. «Il y a beaucoup de choses à faire sur le thème du désinvestissement et du boycottage. On a des liens économiques, politiques et militaires avec Israël et on a des outils pour faire pression sur ce pays. Ça s'est déjà fait par le passé avec d'autres pays», a-t-elle indiqué.

Le gouvernement canadien a pour sa part appelé au «retour immédiat au calme» dans la bande de Gaza et a demandé au Hamas et à l'État hébreu de renouveler leurs «efforts» pour instaurer un cessez-le-feu.

Lawrence Cannon, ministre des Affaires étrangères du Canada, a exigé l'arrêt des attaques à la roquette visant Israël, estimant que l'État hébreu avait «parfaitement le droit de se défendre» contre des attaques ciblant «délibérément» la population civile. Il a également demandé aux différentes parties d'éviter «de causer des pertes civiles» ainsi que de garantir aux organisations humanitaires «un accès sûr et libre» aux habitants de la bande de Gaza.

Même s'il se désole de cette violence, le consul d'Israël à Montréal en arrive à la conclusion qu'elle était inévitable. «Nous avons tout essayé pendant de longs mois, mais le cessez-le-feu n'a pas été respecté par le Hamas. Malheureusement, aujourd'hui, la seule option qui reste est militaire, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos citoyens, c'est le droit à l'autodéfense, a déclaré Joram Elron. Nous ne voulons pas que la population souffre, au contraire, nous voulons promouvoir la paix et la cohabitation avec notre voisin.»

***

Avec l'Agence France-Presse
14 commentaires
  • Richard Brin - Inscrit 29 décembre 2008 06 h 00

    canada(pays)

    les roquettes de la palestine contre les bombes d,israêl je trouve que c'est très égal si on leur enlève leurs jouets ils vont en trouver d'autres. depuis que le monde est monde ils se tapent sur la gueule. penser juste les philistins les hébreux,les égyptiens les hébreux. au si loin que j,ai lu c,était toujours comme ça.

  • Roland Berger - Inscrit 29 décembre 2008 10 h 37

    Mais Stephen ne le dira pas

    Pour Stephen Harper, comme pour le « born-again » Bush, toute forme de guerre contre des non-chrétiens est à soutenir par tous les moyens possibles, le mensenge et l'hypocrisie se disputant la place aux armes les plus dévastatrices possible. Mais ça, Stephen, comme George, ne le dira pas. Nous sommes entre les mains de fous de dieu qui traitent les islamistes de fous de dieu.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario

  • Pierre Rousseau - Abonné 29 décembre 2008 11 h 26

    Insignifiance canadienne.

    Le Canada est un acteur insignifiant dans le conflit israélo-palestinien car le gouvernement conservateur a pris position pour Israël à plusieurs reprises et s'est aligné sur les USA. Il ne peut donc jouer de rôle véritable dans d'éventuelles négociations de paix au Moyen-Orient. Les USA le peuvent à cause de leur hégémonie universelle et malgré leur soutien inconditionnel à Israël mais le Canada n'a pas du tout cette envergure. Ce sont des pays demeurés neutres quant à ce conflit qui pourront éventuellement aider les parties à en arriver à un compromis, pas le Canada. On peut penser par exemple à la Norvège qui avait participé activement aux discussions qui ont mené aux accords d'Oslo.

    Le Canada s'est éloigné de son rôle de leader international en matière de maintien de la paix (casques bleus) en devenant une puissance militairement agressive et alignée sur les USA. On ne peut donc prétendre jouer un rôle quelconque dans ce conflit et notre gouvernement devrait tout simplement se taire car il a perdu toute crédibilité à cet égard.

  • Michaël Lessard (micles.biz) - Abonné 29 décembre 2008 11 h 29

    Le temps des fêtes à Gaza: l'aide des Nations unies se fait bloquer

    Selon les Nations unies*, le blocus qu'Israël impose, à l'ensemble de la population civile de la bande de Gaza en Palestine, a des effets humanitaires néfastes et bloque ses interventions humanitaires. Medecins sans frontière déclarait le 25 novembre dernier :
    « Presque tous les points de passage commerciaux de la bande de Gaza ont été totalement fermés, limitant drastiquement l'approvisionnement alimentaire et médical ».

    Même des rapporteurs de l'ONU se font bloquer l'entrée par l'armée israélienne.

    Le 18 décembre dernier, le blocus israélien a forcé l'UNRWA, l'agence onusienne responsable d'aider les personnes réfugiées au Proche-Orient, de cesser sa distribution de nourriture. Imaginez, 750,000 personnes réfugiées à Gaza dépendent de la nourriture distribuée par l'UNRWA !

    Ce blocus dure depuis une année, mais Israël l'a rendu total ces deux derniers mois suite au fait que certains Palestiniens ont lancé des roquettes sur Israël.

    Un tel châtiment collectif, qui prive les familles de nourriture, qui empêche des personnes vulnérables et innocentes de recevoir des soins et empire la crise économique, est clairement inaceptable, immoral et criminel.

    À chaque fois que j'écris au sujet des souffrances de gens soumis à ce blocus, surtout si j'ose mentionner le nombre disproportionné de civils tués par l'armée israélienne, il se trouve un fanatique pro-Israël pour le justifier en vertu des attaques de certains Palestiniens, mais pourtant mon message n'est pas pro-Palestine ni pro-Israël, il est pro-Humanité.

    Monsieur Harper ne dira pas un mot à ce sujet. La question est donc est-ce que Michael Ignatieff, leader de la coalition parlementaire canadienne, osera dénoncer ce blocus inhumain ? J'en doutes fortement, mais j'ai écrit aux responsables du PLC, du NPD et du Bloc.

    Disons que, pour Noël, il me semble approprié de vous partager ce message plus qu'un autre.

    - Michaël Lessard
    de Québec, Maîtrise en Relations internationales.

    nb: Les médias d'ici ne mentionnent pas que les roquettes ont tué, au total, une personne israélienne, mais combien de Palestinien-nes meurent chaque jour et se meurent sous le blocus?


    Cette lettre fut envoyée aux chefs et porte-parole pertinents des partis politiques de la coalition parlementaire du Canada, ainsi qu'aux médias de Québec.

    Source : UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs - Occupied Palestinian Territory
    www.ochaopt.org (English, Arab, Hebrew)

  • Dominic Pageau - Inscrit 29 décembre 2008 11 h 34

    Israel en droit de se défendre? Et la Palestine assiegé depuis près de 10 ans?

    La palestine est maintenu sous un blocus Israeliens depuis la seconde Intifida, ils occupent le territoire palestinien et controle tout ce qui se passe là bas. Les colonies illégales israeliennes continuent de pousser en Palestine et vendu de Harper et de Cannon répètent la même rengaine orientée politiquement, car nul n'en doute, Israel a le bras très long, comment justifié que ce pays est le premier bénéficiaire d'aide humanitaire?

    Le consul d'Israel ment, comme d'innombrables sionistes, l'auto défense d'Israel? Bullshit, ils ont fait des efforts pour éviter cette guerre, Bullshit, il la préparait depuis belle lurette. Il faudrait demandé à notre bon gouvernement de bloquer toute aide envoyer à Israel, qu'elle soit privée ou publique, ça serait déjà un bon départ.