En bref - Viagra afghan

Washington — Au rang des cadeaux offerts par la CIA aux chefs militaires afghans en échange d'informations, figurent désormais les petites pilules bleues plus connues sous le nom de Viagra, rapportait hier le Washington Post.

L'agence fédérale de renseignement américaine propose «tout ce qui peut permettre de se faire des amis et d'influencer les personnes», indique un agent de la CIA qui a travaillé en Afghanistan, cité par le journal sous le couvert de l'anonymat. Les chefs militaires locaux sont parfois âgés et peuvent avoir jusqu'à quatre femmes, et le Viagra peut leur permettre de «réaffirmer leur autorité», indique un autre agent de la CIA, cité aussi sous le couvert de l'anonymat. Ainsi quatre cachets de Viagra ont changé l'attitude d'un influent chef militaire afghan âgé de 60 ans, plutôt méfiant vis-à-vis des Américains. «Il est venu nous voir tout épanoui», a dit un agent au Post. «Et après cela nous pouvions faire ce que nous voulions dans sa zone», a-t-il ajouté.

À voir en vidéo