En bref - Les États-Unis lâchent Mugabe

Pretoria — La secrétaire d'État adjointe américaine, Jendayi Frazer, a estimé hier à Pretoria qu'un gouvernement d'union nationale n'était pas possible au Zimbabwe avec le président Robert Mugabe, qui a selon elle perdu «le sens des réalités».

«Nous avons perdu tout espoir de voir aboutir un gouvernement d'union nationale avec Mugabe au pouvoir. Il a perdu tout sens des réalités», a affirmé à la presse la secrétaire d'État adjointe aux Affaires africaines. «Nous étions prêts à utiliser l'influence des États-Unis pour négocier avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international pour effacer la dette de 1,2 milliard de dollars du Zimbabwe, mais nous ne le sommes plus désormais», a-t-elle indiqué. «Le gouvernement du Zimbabwe a perdu le contrôle», a estimé Mme Frazer en évoquant la situation économique. «En fait, il n'y a plus de gouvernement dans ce pays depuis les élections de mars.»

À voir en vidéo