En bref - Manif au Nigeria

Jos — Environ 2000 jeunes musulmans en colère se sont rassemblés hier devant la mosquée centrale de Jos, ville du centre du Nigeria où des affrontements interreligieux ont fait au moins 200 morts, pour protester contre le gouverneur régional et la police.

Ce rassemblement s'est déroulé alors que le président du Parlement fédéral nigérian, Dimeji Bankole, venu à Jos après les violences de vendredi et samedi, se trouvait à l'intérieur de l'édifice religieux pour rencontrer des dignitaires musulmans. Les jeunes ont réclamé le départ de Jonah Jang, gouverneur de l'État de Plateau, dont Jos est la capitale, et dénoncé le comportement de la police qui, selon eux, a tué des civils chez eux.

À voir en vidéo