Des réfugiés indésirables

Khar —Les autorités pakistanaises ont commencé à expulser des réfugiés afghans de la zone tribale de Bajaur, théâtre de violents affrontements entre l'armée d'Islamabad et les combattants djihadistes ou talibans.

«Ils doivent partir. Il n'y aura aucun compromis», a déclaré hier Safirullah Wazir, le représentant en chef du gouvernement central dans cette région. «Nous disposons d'informations sur leurs liens avec les activistes et leur implication dans des activités terroristes», a-t-il ajouté.

Les réfugiés afghans ont reçu ordre de quitter la région jeudi dernier sous peine de représailles. Environ 200 Afghans sont partis, selon Wazir qui estime leur nombre total à environ 30 000.