Un responsable taliban rejette l'offre de Karzaï

Spin Blodak — Un haut responsable taliban a rejeté hier un appel du président afghan Hamid Karzaï à négocier. «Nous rejetons une offre de négociation du président fantoche et esclave Hamid Karzaï», a déclaré le mollah Brother par téléphone à Reuters.

Selon lui, le président afghan n'a aucune légitimité pour négocier car «il ne dit et fait que ce que lui dit l'Amérique». Karzaï a lancé mardi un nouvel appel au mollah Omar, le chef des taliban, et demandé au roi Abdallah d'Arabie saoudite de servir de médiateur dans des négociations de paix.

Alors que le pays est plongé dans la violence et qu'aucun camp ne parvient à prendre un net avantage, beaucoup de voix se font entendre pour l'ouverture de pourparlers de paix.

Les propos du mollah Brother se démarquent toutefois par leur sévérité des précédentes dé-

clarations plus conciliantes des taliban.

En mars dernier, le mollah Brother lui-même avait laissé entendre que les taliban pourraient coopérer avec le gouvernement Karzaï et appelé à une fin négociée du conflit.

Brother a été l'un des principaux commandants militaires du régime taliban au pouvoir à Kaboul dans les années 1990 et il est aujourd'hui l'un des principaux dirigeants du mouvement.

Il a réaffirmé que l'objectif des fondamentalistes était de chasser les troupes étrangères du sol

afghan.