Mutinerie meurtrière dans une prison mexicaine

Tjuana — Dix-neuf détenus au moins ont été tués par des tirs de la police mercredi au Mexique lors d'une mutinerie, la deuxième de la semaine, dans une prison de Tijuana (nord), ville frontalière des États-Unis, ont annoncé hier les autorités mexicaines.

À l'issue de la mutinerie, les gardiens ont compté 19 cadavres dans le Pénitencier de La Mesa, a déclaré le secrétaire à la Sécurité publique de l'État de Basse Californie, Daniel de la Rosa Anaya.

Les 19 morts ont été tués par balles, quand la police est entrée dans l'établissement pénitentiaire pour rétablir l'ordre, selon M. de la Rosa.

Après la mutinerie, qui a duré environ cinq heures, 250 détenus considérés comme très dangereux «ont été transférés dans divers établissements pénitentiaires de l'État et dans le reste du pays», a-t-il indiqué.

Le mouvement de révolte avait commencé dans le pavillon des femmes, et avait gagné les quartiers des hommes, a-t-il expliqué. L'agitation s'était étendue à l'extérieur de l'établissement, parmi des familles de détenus qui attendaient l'entrée au parloir des visites, et la police avait dû intervenir pour les contenir, a-t-il ajouté.

Une première mutinerie dans la même prison, dimanche, avait fait deux morts et 20 blessés parmi les détenus, selon les autorités.

Les deux victimes avaient «probablement été tuées par d'autres détenus car il y avait des rixes parmi eux», avait indiqué un représentant de la SSP. Les deux prisonniers avaient été tués, apparemment à l'arme blanche, dans une rixe entre deux bandes, selon lui.

Parmi les détenus blessés, quatre l'avaient été par balles, quand les gardiens avaient ouvert le feu sur des prisonniers qui tentaient de s'évader par un trou percé dans un mur. Plusieurs policiers avaient été blessés, avait ajouté la SSP.

La veille, un détenu avait trouvé la mort lors d'une inspection des cellules. Deux gardiens, dont l'un a été arrêté, étaient soupçonnés de l'avoir tué, ce qui avait suscité une révolte parmi quelque 1500 des 8000 détenus du pénitencier, selon la même source.

Pendant la demi-journée qu'avait duré la mutinerie, les détenus avaient pris deux fonctionnaires en otages et partiellement incendié deux bâtiments dont ils avaient pris provisoirement le contrôle, selon la SSP.

Comme dans la majorité des prisons mexicaines, la population carcérale du Pénitencier de La Mesa est très supérieure à sa capacité théorique.