Attentat dans une mosquée pakistanaise

Peshawar — Des activistes islamistes présumés ont tué hier au moins 14 personnes au cours d'une attaque armée dirigée contre une mosquée dans le nord-ouest du Pakistan.

«Les attaquants ont d'abord lancé des grenades dans la mosquée, puis ils ont ouvert le feu sur les fidèles avec des kalachnikov», a déclaré Bahadur Khan, maire de la localité située dans le district de Dir, dans la province de la Frontière du Nord-Ouest. Fida Hasan Shah, chef de la police du district de Dir, a fait état de 14 morts et de 35 blessés en ajoutant que le bilan risquait de s'alourdir.

Les musulmans observent actuellement le mois de jeûne du ramadan, et les assaillants ont frappé alors que des habitants étaient en train de prier.

L'activisme s'est étendu dans le Nord-Ouest ces derniers mois et les forces de sécurité, appuyées par des unités d'artillerie, ont tué 11 islamistes armés et en ont blessé sept autres hier au cours d'une opération dans la vallée de Swat, a fait savoir l'armée.

Après avoir prêté serment mardi, le président Asif Ali Zardari s'est engagé à combattre al-Qaïda et les taliban dans le Nord-Ouest.

La vallée de Swat était l'une des principales destinations touristiques du pays jusqu'à ce que des taliban pakistanais s'y infiltrent l'an dernier à partir de leurs repaires, situés dans les zones incontrôlées jouxtant la frontière afghane, pour y appuyer un imam radical cherchant à imposer une interprétation rigoriste de la charia (loi islamique).

Fin août, l'armée pakistanaise a lancé une grande offensive dans la zone tribale de Bajaur, fief des taliban et d'al-Qaïda. Les autorités militaires ont fait état de 600 activistes tués.

À voir en vidéo