En bref - Moscou veut rester

Moscou — La Russie veut garder 7600 hommes dans des bases militaires en Ossétie du Sud et en Abkhazie, un effectif plus de deux fois supérieur à celui qu'elle maintenait dans les deux régions sécessionnistes géorgiennes avant le conflit du mois dernier.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a précisé hier que ces soldats resteraient longtemps sur place afin de «prévenir toute nouvelle agression géorgienne» contre les deux régions, dont la Russie a reconnu la semaine dernière l'indépendance et avec lesquelles elle a noué officiellement hier des relations diplomatiques. «Nous nous sommes déjà mis d'accord [avec les Ossètes et les Abkhazes] sur le contingent — environ 3800 hommes dans chaque république — et sur la structure et la localisation», a déclaré le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov au président Dmitri Medvedev qui lui demandait un compte rendu sur ses négociations avec les dirigeants des deux régions.

À voir en vidéo