Bush viendra au Canada en mai

Washington - Le président américain George W. Bush fera une visite officielle à Ottawa le 5 mai, au moment où une coalition menée par les États-Unis pourrait être en guerre contre l'Irak.

Il s'agira de la première visite officielle de M. Bush au Canada, quoiqu'il soit déjà venu ici à titre de président. Il prononcera un discours au cours d'une séance conjointe du Parlement, ont indiqué des sources à La Presse canadienne. Le commerce et la sécurité aux frontières seront les thèmes abordés à l'occasion de la visite du président.

À Ottawa, le cabinet du premier ministre a confirmé hier que la visite de M. Bush aura lieu le 5 mai.

Le premier ministre Jean Chrétien a fait pression sur le président des États-Unis pour qu'il vienne au Canada depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a deux ans.

Le ministère des Affaires étrangères avait été déçu et consterné lorsque M. Bush avait rompu avec la tradition voulant qu'un nouveau président américain fasse du Canada sa première destination, décidant plutôt de se rendre au Mexique. M. Bush avait alors déclaré que le Mexi-que était le plus grand ami des États-Unis.

La date de la visite de M. Bush à Ottawa indique que le Pentagone croit qu'une éventuelle guerre contre l'Irak sera brève et que l'administration américaine croit que le président pourra surmonter toutes les manifestations contre une guerre en Irak qui pourraient avoir lieu au Canada au cours de sa visite. De nombreux sondages ont révélé que les Canadiens s'opposent à une intervention militaire en Irak, particulièrement si elle n'est pas approuvée par les Nations unies.

Entre-temps, les relations entre le Canada et les États-Unis ont subi plusieurs ratés depuis que M. Bush, un républicain, a remplacé le démocrate Bill Clinton comme président. M. Bush a défait Al Gore, le candidat démocrate, lors des élections très serrées de 2000.

Certains membres de l'administration Bush ont eu l'impression que le gouvernement Chrétien avait affiché sa préférence pour M. Gore lorsque Raymond Chrétien, l'ancien ambassadeur canadien à Washington, avait déclaré que M. Gore connaissait déjà les affaires canadiennes alors que M. Bush, alors gouverneur du Texas, était plus familiarisé avec le Mexique.

Certains différends commerciaux, notamment le conflit sur les exportations de bois d'oeuvre canadien aux États-Unis, ont également causé des tensions dans les relations bilatérales entre les deux pays.

Mais la Maison-Blanche et le Pentagone ont apprécié la contribution du Canada dans la guerre contre le régime taliban et l'organisation terroriste al-Qaïda d'Oussama ben Laden, en Afghanistan.

M. Bush est venu au Canada à deux reprises à titre de président. Il était à Kananaskis, en Alberta, en juin dernier pour le sommet du G8. Il a également participé au Sommet des Amériques à Québec en avril 2001.

Toutefois, ces visites n'étaient pas des visites officielles. Une visite officielle est plus formelle et commande un protocole élaboré. Bill Clinton est le dernier président américain à avoir effectué une visite officielle au Canada, en 1995.

À voir en vidéo