L'Everest croule sous les déchets

Katmandou — Environ 2,6 tonnes de déchets ont été récoltées sur l'Everest, le plus haut sommet du monde, par une équipe japonaise qui a par ailleurs inhumé les corps de deux alpinistes disparus depuis plusieurs années, a-t-elle annoncé hier.

Les deux corps seraient ceux d'un sherpa népalais, Ang Lakpa, disparu en 1986 alors qu'il faisait partie d'une cordée belge, et d'un Indien, dont l'identité n'est pas encore connue, mais qui aurait trouvé la mort en 1992.


Ils ont été enterrés sous «un énorme rocher», a précisé un des membres de l'expédition, Ken Noguchi, expliquant que «les corps qui jonchent la voie vers l'Everest effraient les alpinistes qui montent et ceux qui descendent». Mais le principal objectif de cette expédition était l'opération de ramassage des détritus. Les déchets, de nombreuses boîtes de conserve vides, des tentes et des bouteilles d'oxygène, ont été ramassés entre 5360 et 8000 mètres d'altitude par les huit membres de l'expédition, à partir du 14 avril, sur l'Everest (8848 m).