Tunisie: 99,59% de Oui

Tunis — Une réforme de la constitution tunisienne permettant au président Zine el Abidine ben Ali, 65 ans, de se maintenir au pouvoir pendant encore 12 ans, a été ratifiée dimanche par référendum avec près de 100 % de «oui» et un taux de participation de plus de 95 %.

Les responsables des partis d'opposition et des mouvements de défense des droits de l'homme ont dénoncé comme une «honte» pour la Tunisie ce résultat, dans la tradition des scores remportés par le chef de l'État lors de la présidentielle. Pour ce premier référendum organisé dans le petit pays maghrébin depuis son indépendance en 1956, 95,59 % des 3,6 millions d'électeurs inscrits sont allés aux urnes et 99,52 % de ceux-ci ont dit oui à la réforme proposée. Ces chiffres, fournis hier par le ministère de l'Intérieur, suscitent, dans les cercles politiques extérieurs au régime, des réactions allant du scepticisme à l'indignation. Mohamed Abbou, membre de l'Association des jeunes avocats, a déclaré «douter» que beaucoup de Tunisiens soit prêts à accepter de tels résultats. «Il est difficile de croire que le peuple aime Ben Ali à ce point», a-t-il fait valoir.