Micro-soldats

L'armée s'intéresse à son tour aux nanotechnologies, ces technologies invisibles à l'oeil nu.

Au cours des cinq prochaines années, le Massachusetts Institute of Technology dépensera 50 millions, résultat d'un financement de l'armée américaine. Les recherches pourraient en théorie mener au développement de technologies microscopiques pour renforcer les gilets pare-balles, ou pour des uniformes de camouflage qui pourraient ainsi changer de couleur à volonté. Un nouveau centre de recherche, l'Institut pour les nanotechnologies du soldat, sera mis sur pied à cette fin, employant 150 chercheurs.