Tests chimiques

Washington — Le Pentagone a admis hier que des tests d'armes chimiques et biologiques furent menés pendant la guerre froide par la marine de guerre américaine pour tester la vulnérabilité de ses navires.

Six essais menés dans les années 60, et jusqu'ici tenus secrets, ont été rendus publics «parce que certains anciens combattants pensent que ces tests ont pu affecter leur santé», a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué. Les enquêteurs militaires ont établi que dans certains cas «il y eut utilisation de véritables agents chimiques et biologiques militaires» à la place de produits de simulation. Les tests visaient à vérifier la vulnérabilité des navires de l'US Navy, «en observant comment se dispersaient ces agents», afin de mieux protéger les équipages et décontaminer les bateaux, a expliqué le Pentagone.