En bref: Scènes d'horreur en Côte-d'Ivoire

Bogouine - Des habitants de Man fuyant cette ville de l'ouest de la Côte-d'Ivoire ont fait état hier de la présence de dizaines de corps éparpillés dans les rues après les combats qui y ont opposé rebelles et troupes gouvernementales.

Soutenue par des mercenaires étrangers, des chars et des hélicoptères, l'armée fidèle au président élu Laurent Gbagbo a repris Man lundi des mains d'un nouveau groupe rebelle dont l'apparition a ajouté au chaos régnant chez le premier producteur mondial de cacao. Le nord du pays, à majorité musulmane, est aux mains des rebelles du Mouvement patriotique de Côte-d'Ivoire depuis l'échec de la tentative de coup d'État du 19 septembre, et le sud, essentiellement chrétien, est tenu par l'armée gouvernementale.