En bref: L'opposition à Chavez descend dans la rue

Caracas - L'opposition au président du Venezuela, Hugo Chavez, est passée à l'action hier en organisant plusieurs manifestations à travers le pays, au troisième jour d'une grève générale visant à obtenir sa démission.

À Caracas, l'opposition a rassemblé plusieurs milliers de personnes et remis une lettre au secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), César Gaviria, lui demandant d'accélérer ses démarches de médiation afin de résoudre la crise politique qui dure depuis un an. La Confédération des travailleurs du Venezuela (CTV) et la fédération patronale Fedecamaras sont à l'origine du mouvement déclenché lundi avec le soutien de la Coordination démocratique (CD), qui regroupe des partis et des associations d'opposition. Cette grève est la quatrième lancée depuis décembre 2001 contre M. Chavez, élu en 1998 et réélu en 2000 pour six ans mais qui a été la cible d'un éphémère coup d'État en avril dernier et dont l'opposition souhaite désormais obtenir le départ par référendum.