Accord sur les bannis

L'accord sur l'accueil des 13 Palestiniens bannis par Israël a été définitivement entériné hier par les pays de l'Union européenne (UE) après d'intenses tractations, a-t-on appris auprès de la présidence espagnole des Quinze.

Après l'annonce, lundi, d'un accord global obtenu à l'arraché par le ministre espagnol des Affaires étrangères, les États membres disposaient en effet d'un dernier délai, jusqu'à hier à 17h, pour faire connaître d'éventuelles objections. Selon l'accord, trois Palestiniens seront accueillis par l'Italie et l'Espagne, deux par la Grèce et l'Irlande, un au Portugal et un en Belgique. Le treizième Palestinien restera à Chypre. Les 12 Palestiniens reçus dans l'UE le seront «sur une base temporaire» et «pour des raisons exclusivement humanitaires», selon le texte de l'accord. Ils bénéficieront d'un permis de séjour national pour une période «allant jusqu'à 12 mois».