En bref - Varsovie s'assouplit

Varsovie — La Pologne est prête à renoncer à son opposition au système de vote à la double majorité si elle obtient des contreparties lui assurant un poids important dans l'Union, a déclaré hier le premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski.

La Pologne reste prête à recourir à son droit de veto si les grands pays européens tentent de passer la réforme en force, mais elle est également disposée au compromis, a-t-il ajouté. «Nous nous rendons compte que nous ne pouvons pas enrayer le processus [de réforme], cela serait trop risqué pour l'avenir», a dit Kaczynski.