En bref - L'Indonésie ferme sa frontière avec le Timor-Oriental

Djakarta — L'Indonésie a fermé à titre temporaire sa frontière avec le Timor-Oriental pour empêcher des rebelles d'entrer sur son territoire à l'approche d'une campagne présidentielle tendue, a annoncé l'armée hier.

L'Australie, dont 800 soldats sont stationnés au Timor-Oriental, a dit s'attendre à de nouvelles violences d'ici au scrutin présidentiel du 9 avril dans l'ex-colonie portugaise, après des affrontements le week-end dernier entre forces de maintien de la paix et réfugiés timorais qui ont fait deux morts.

À voir en vidéo