En photo - Alerte sanitaire à Djakarta

Photo: Agence Reuters

Plus de 50 000 habitants de Djakarta ont eu besoin de soins pour des maladies allant de la bronchite à la diarrhée en conséquence des inondations qui touchent la capitale indonésienne et font craindre des épidémies plus graves, ont indiqué hier les autorités.

La montée des eaux a fait une trentaine de morts et a déplacé 340 000 habitants dans cette ville qui en compte neuf millions. Elles ont atteint par endroits quatre mètres de profondeur. L'armée indonésienne a dit avoir déployé plus de 4000 soldats et fourni des dizaines de canots et de camions pour venir en aide aux habitants sinistrés. Le soleil brillait à nouveau hier sur la capitale après une nouvelle nuit de pluies torrentielles. La météo nationale prévoyait toutefois des averses d'intensité variable. Le gouverneur de Djakarta, Sutiyoso, a déclaré à la station de radio Elshinta que les habitants des quartiers exposés aux inondations devaient les évacuer.