Zaouahiri prédit que les États-Unis négocieront avec al-Qaïda

Dubaï — Le numéro deux du réseau terroriste al-Qaïda, Ayman al-Zaouahiri, a prédit que les États-Unis seront contraints de négocier en Irak et en Afghanistan avec les groupes extrémistes islamistes, dans une vidéo diffusée hier par la chaîne satellitaire al-Jazira.

Dans cette vidéo, le bras droit d'Oussama ben Laden s'est également élevé avec force contre la tenue d'élections dans les territoires palestiniens et contre l'attitude du mouvement islamiste Hamas pour avoir reconnu l'autorité du président palestinien Mahmoud Abbas.

«Il semble que vous allez vous engager dans une étape douloureuse de négociations vouées à l'échec pour en venir, contraints, à des négociations avec les vraies forces» en Irak et en Afghanistan, a déclaré Zaouahiri dans une allusion aux groupes islamistes radicaux qui combattent les troupes américaines dans ces deux pays. Ces forces de la rébellion sont dominées en Irak par la branche locale d'al-Qaïda et en Afghanistan par les talibans, alliés du réseau terroriste.

Apparaissant sur la vidéo avec un fusil automatique à ses côtés, Zaouahiri a en outre vivement critiqué les islamistes du Hamas, sans toutefois les nommer, pour s'être engagés dans un processus électoral dans les territoires palestiniens, une pratique bannie par les radicaux islamistes, au premier rang desquels al-Qaïda.

Le Hamas avait largement remporté les élections législatives de janvier aux dépens du Fatah de M. Abbas. Il avait ensuite formé un gouvernement, complètement isolé par les pays occidentaux. Faute d'accord avec le Hamas sur la mise en place d'un gouvernement d'union nationale pour sortir de la crise, M. Abbas a décidé samedi de convoquer des élections anticipées.

«Accepter la légitimité de Mahmoud Abbas [...], l'homme des Américains en Palestine, et mandater l'OLP, qui reconnaît Israël, pour négocier avec les Israéliens est un abîme qui mènera au bout du compte à l'élimination du djihad [guerre sainte] et à la reconnaissance d'Israël», a proclamé Zaouahiri.

Les élections, «inspirées par des constitutions laïques», ont conduit à «se conformer à des résolutions internationales» et à accepter le principe d'un gouvernement d'union nationale, avant d'y renoncer, a affirmé Zaouahiri dans une allusion apparente à l'échec des négociations entre le Fatah et le Hamas pour former un tel gouvernement. Seul le «djihad», la guerre sainte, «et non les élections», peut libérer la Palestine, a-t-il dit dans cette vidéo dont la date précise n'était pas connue et dont l'authenticité n'a pu être confirmée de source indépendante.

La dernière vidéo de Zaouahiri diffusée par al-Jazira remonte au 29 septembre. Il avait alors exhorté les musulmans à soutenir les moudjahidines en Irak et en Afghanistan, dénoncé les gouvernements arabes et appelé au rejet de toutes les résolutions reconnaissant l'«entité sioniste».

Les États-Unis ont offert une récompense de 25 millions de dollars pour toute information qui conduirait à l'arrestation ou à la mort de Zaouahiri, un Égyptien considéré comme l'idéologue d'al-Qaïda.