Enlèvements et violences malgré la trêve

Gaza — Quatorze membres du Fatah et du Hamas ont été enlevés en 24 heures dans la bande de Gaza puis libérés tandis qu'un partisan du Fatah a été tué, compromettant un accord de cessez-le-feu conclu par les deux mouvements palestiniens dimanche soir.

Selon le porte-parole du Fatah, Abdelhakim Awad, un haut responsable du mouvement et ancien ministre, Sofiane Abou Zaïda, a été enlevé dans le nord de la bande de Gaza puis libéré peu après.

Huit autres membres du Fatah, le mouvement du président Mahmoud Abbas, ont également été enlevés, a ajouté M. Awad qui a indiqué qu'au moins cinq d'entre eux avaient été kidnappés par des membres du mouvement islamiste Hamas. Cinq autres activistes du Hamas ont pour leur part été enlevés par des hommes armés depuis dimanche soir dans le nord de la bande de Gaza, selon des témoins. Tous ont été libérés dans la soirée.

Cette vague d'enlèvements a eu lieu en dépit d'un accord de cessez-le-feu entre le Fatah et le Hamas conclu dimanche soir.

Par ailleurs, des hommes armés ont ouvert le feu sur les bureaux d'une association gérée par le Fatah à Jabaliya, faisant un mort et cinq blessés, selon une source médicale.

Les affrontements, qui ont fait cinq morts depuis samedi soir, ont éclaté après la décision du président Abbas d'appeler à des élections anticipées, vivement contestées par le Hamas, à la tête du gouvernement depuis mars.