Alexandre Litvinenko - Un espion sous haute surveillance

Londres — L'ex-agent russe Alexandre Litvinenko, en soins intensifs à Londres après avoir été empoisonné, a été placé sous surveillance policière à l'hôpital, et l'enquête est désormais menée par la direction antiterroriste SO15 de Scotland Yard, a annoncé la police hier soir.

M. Litvinenko, 41 ans, ancien colonel du FSB (l'ex-KGB) très critique à l'égard du président russe Vladimir Poutine, a été empoisonné le 1er novembre, apparemment par du thallium, un poison inodore et incolore dont un gramme peut suffire à tuer quelqu'un. Ses proches ont dénoncé la main de Moscou, une accusation catégoriquement rejetée par les services secrets russes.

Une photo publiée hier soir par l'University College Hospital où il est soigné, l'a montré le regard vide, vieilli, ayant perdu tous ses cheveux, plusieurs sondes fixées sur le buste. Il est nourri par intraveineuse, et a selon les médecins seulement 50 % de chances de s'en sortir.

Scotland Yard a dénoncé une «tentative délibérée d'empoisonnement», précisant que l'enquête cherchait à en établir les causes, au moyen de tests toxicologiques, de l'interrogatoire de possibles témoins et de l'examen des caméras de surveillance. L'enquête est dirigée par le commissaire Peter Clarke, et le fait qu'elle ait été confiée au SO15 témoigne de l'importance qu'y attache Scotland Yard. Peter Clarke est l'un des responsables antiterroristes les plus chevronnés. Il a notamment travaillé à l'enquête sur les attentats du 7 juillet 2005 dans les transports en commun londoniens (56 morts).