En visite au Proche-Orient - Louise Arbour dénonce la situation des Palestiniens

Beït Hanoun — La Haute Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Louise Arbour, a jugé hier que les violations des droits des habitants de Gaza étaient énormes et a exhorté toutes les parties à travailler en faveur d'une fin des violences.

«Les violations des droits de l'homme sont énormes dans ce territoire», a-t-elle dit lors d'une visite à Beït Hanoun, localité du nord de la bande de Gaza qui a notamment été le théâtre d'une «bavure» de l'armée israélienne dans laquelle 19 civils ont péri. «Il faut entendre l'appel à la protection. Nous ne pouvons laisser des civils, qui ne sont pas responsables de leur malheur, continuer de subir les souffrances qu'ils subissent.»

Mme Arbour, qui réalise une tournée de cinq jours au Proche-Orient, s'est notamment rendue dans la maison d'une famille qui a perdu une dizaine de ses membres dans la frappe du 8 novembre. Il s'agit de la première visite de Mme Arbour depuis qu'elle a pris la direction du Haut Commissariat.

L'Assemblée générale de l'ONU a officiellement «déploré» l'attaque de Beït Hanoun et demandé une cessation immédiate des hostilités. Lorsque des journalistes lui ont demandé ce qu'elle comptait faire au sujet des violations des droits de l'homme, Mme Arbour a répondu: «Je vais m'efforcer de garder éveillée la conscience de ceux qui se soucient de ce qui se passe dans cette partie du monde. Nous devons collectivement appeler les dirigeants politiques, militaires, les chefs de milices à avoir le courage de rompre le cycle de la violence pour assurer le bien-être des civils.»

Fausse paix

Le bilan forgé de source proche des hôpitaux palestiniens et des organisations de défense des droits de l'homme chiffre à plus de 350, dont près de la moitié étaient des civils, le nombre de Palestiniens qui ont péri depuis le début de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, qui avait été lancée en juillet à la suite de l'enlèvement du caporal israélien Gilad Shalit.

Cette offensive n'était pas seulement destinée à libérer le militaire, mais également à faire cesser les tirs de roquettes palestiniennes sur le territoire israélien.

De source militaire israélienne, on affirme que les activistes palestiniens ont tiré plus de 300 roquettes contre le sud d'Israël, et notamment des villes comme Sderot.

La semaine dernière, une femme a été tuée dans cette localité. Il s'est agi de la première israélienne tuée par une roquette depuis juillet 2005.

La visite de Louise Arbour a attiré de nombreux curieux dans les ruelles de Beït Hanoun, dont les maisons sont criblées d'impacts de balles. Mais le scepticisme l'emportait au sein de la population palestinienne.