Mexique - Lopez Obrador prêt à relancer l'affrontement promis au président élu

Mexico — Le leader de la gauche mexicaine, Andres Manuel Lopez Obrador, doit lancer aujourd'hui l'«affrontement» promis par l'opposition au président élu, le conservateur Felipe Calderon, durant un meeting à Mexico où sont attendus des milliers de partisans.

Candidat malheureux à l'élection présidentielle du 2 juillet, M. Lopez Obrador doit inaugurer son cabinet d'opposition, seul «gouvernement légitime» selon lui, face au futur chef de l'État, qui doit être officiellement investi le 1er décembre et dont il conteste la victoire, obtenue avec une infime avance (0,5 % des voix).

«Nous n'allons pas laisser le champ libre à la droite pour qu'elle fasse ce qu'elle veut. Nous allons l'affronter», a déclaré samedi lors d'un meeting dans le nord du pays l'ancien maire de la capitale mexicaine, qui affirme s'être «fait voler la présidence» après un scrutin entaché de fraude selon lui.

Le Parti de la révolution démocratique (PRD), sa formation politique, a convoqué son grand rassemblement pour aujourd'hui afin de le faire coïncider avec la date anniversaire de la Révolution mexicaine de 1910.

L'ex-maire de Mexico a aussi annoncé son intention d'entamer ce même jour une campagne dans tout le pays, afin d'avertir la droite de son intention de contrecarrer tout projet de privatisation des ressources stratégiques de l'État. «Nous nous mobiliserons par milliers, par millions, pour éviter que cela ne se produise», a-t-il lancé.