Un haut gradé israélien accusé d'espionnage

Tel-Aviv - Un tribunal militaire israélien a inculpé hier un lieutenant-colonel de l'armée d'espionnage au profit du Hezbollah libanais, affaire qui fait craindre un accroissement des activités du mouvement chiite libanais en Israël. Le tribunal a également prolongé de dix jours, soit jusqu'à la prochaine audience, la détention du lieutenant-colonel Omar al Kheib, Bédouin qui a été partiellement paralysé lors d'un accrochage au Liban-Sud. L'avocat de Kheib a fait savoir que son client nie les accusations portées contre lui.

Un porte-parole de l'armée a confirmé l'inculpation de l'officier par un tribunal militaire de Tel-Aviv dans le cadre d'une affaire qui porte, selon des commentateurs israéliens, sur le plus important réseau d'espionnage lié au Hezbollah en Israël. Au total, dix Bédouins ont été arrêtés il y a un mois et demi pour avoir transmis au Hezbollah des renseignements sur les positions de l'armée israélienne et ses activités le long de la frontière israélo-libanaise en échange de sommes d'argent et de drogue.

Quatre autres Bédouins ont été inculpés pour des motifs analogues hier par un tribunal civil de Nazareth.

L'avocat de l'officier, Amnon Zichroni, a dit que la carrière militaire de Kheib témoignait de sa fidélité à l'État hébreu, présentant sa traduction en justice comme un «cirque médiatique». Le frère de Kheib s'est dit certain que le tribunal établirait son innocence.

Le Hezbollah n'a fait aucun commentaire à ce sujet. Selon la police, les dix Bédouins sont originaires d'une ville de Galilée peu éloignée de la frontière libanaise, où le Hezbollah et les forces israéliennes s'affrontent toujours occasionnellement, plus de deux ans après le retrait de Tsahal du Liban-Sud.

Les inculpations survenues hier sont de nature à susciter des inquiétudes en Israël au sujet de la minorité arabe du pays, qui compte un million d'habitants et qui a exprimé son soutien à l'intifada déclenchée depuis deux ans pour l'indépendance palestinienne.

Israël compte sur son territoire 170 000 Bédouins qui, aux côtés des druzes, sont les seuls Arabes israéliens à faire leur service militaire.