Le Pentagone disposera en 2007 de 447 milliards, dont 70 milliards réservés à l'Irak

Washington — Le Congrès américain a définitivement adopté hier le budget de la Défense pour 2007, s'élevant à 447,6 milliards de dollars, dont 70 milliards de dollars dégagés spécialement pour la guerre en Irak.

La mesure a été adoptée à l'unanimité du Sénat, trois jours après un vote à peine moins consensuel de la Chambre des représentants (394 voix contre 26).

«En adoptant ce texte, le Congrès s'est clairement exprimé en faveur de la sécurité des Américains», s'est félicité le chef de la majorité du Sénat à l'issue du vote. «Nous devons continuer à assurer la sécurité de notre pays en livrant la guerre au terrorisme.»

À la différence de son examen en première lecture au début du mois, où les démocrates avaient saisi l'occasion pour réclamer la démission du secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, ce budget n'a guère suscité de débat en séance hier.

En marge du vote, l'opposition n'a cependant pas relâché les critiques contre l'administration, enhardie par la publication d'extraits du nouveau livre du journaliste-vedette Bob Woodward, qui accuse l'administration de refuser de regarder la vérité en face.

«Cette administration fuit la vérité, et chaque jour qu'elle refuse d'affronter la réalité, elle joue le jeu des terroristes», a ainsi accusé l'ancien candidat à la présidentielle John Kerry.

«L'administration a pour politique de ne pas bouger et de perdre en Irak, qui n'est pas au centre de la guerre contre le terrorisme, et une politique de fuite en Afghanistan, qui est le centre de la guerre contre le terrorisme», a encore accusé M. Kerry.

Les 70 milliards de dollars dégagés pour la guerre en Irak portent à 507 milliards de dollars le coût des opérations extérieures de la «guerre contre le terrorisme», principalement pour les

opérations en Afghanistan et la guerre en Irak, selon une étude du Service de recherche du Congrès (Congressional Research Service, CRS) datée de la semaine dernière.

Cette étude estime à huit milliards de dollars le coût mensuel de la guerre en Irak en 2006, en forte augmentation depuis 2005 (6,4 milliards).

Le budget de la Défense, en retrait de quatre milliards de dollars sur le montant réclamé par l'administration, finance par ailleurs la fourniture de nouveaux engins destinés à déjouer les bombes artisanales, à hauteur de 1,9 milliard de dollars, et le remplacement des équipements usés ou détruits par la guerre, à hauteur de plus de 17 milliards.