En bref - Disparition en Argentine

Buenos Aires — Un homme de 77 ans a disparu après avoir témoigné à charge au procès d'un ancien responsable de la police de Buenos Aires, qu'il a accusé de l'avoir torturé pendant la «sale guerre» des années 70 et 80 en Argentine.

Neuf jours après la disparition de Jorge Julio Lopez, les groupes de défense des droits de l'homme ont manifesté hier pour exhorter les autorités à intensifier leurs recherches. Le gouvernement provincial de La Plata, où vit Lopez, a offert une récompense et a mis en place une ligne téléphonique d'urgence. Lopez, qui a témoigné contre l'ancien policier Miguel Etchecolatz, n'a pas été vu depuis la veille de la condamnation de ce dernier à la prison à perpétuité pour crimes contre l'humanité, la semaine dernière. «La disparition de Lopez nous inquiète», a déclaré un ministre du gouvernement provincial, Florencio Randazzo, à la radio Identidad.