En bref - «Rien à voir avec le Watergate», dit Lula

Rio de Janeiro — Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a déclaré hier que le scandale de l'achat d'un dossier anti-opposition n'avait «rien à voir» avec celui du Watergate, responsable de la chute du président américain Richard Nixon en 1974.

«Dans le Watergate, il s'agissait d'un gouvernement ayant donné l'ordre d'espionner le siège d'un parti. Ici, il s'agit d'un groupe de personnes qui ne font pas partie de la direction du parti [des travailleurs], qui travaillaient temporairement dans la campagne et qui ont essayé d'acheter un dossier. C'est très condamnable, mais cela n'a rien à voir», a dit le président à la radio CBN. Jeudi, le président du Tribunal supérieur électoral (TSE) du Brésil, Marco Aurelio de Mello, avait déclaré que le scandale était «bien pire» que celui du Watergate.