En bref - Les talibans veulent ravoir les corps de leurs combattants

Kandahar — Les rebelles talibans ont demandé hier le rapatriement des corps de leurs combattants tués dans les violents affrontements de la fin de semaine contre les troupes canadiennes et afghanes.

Selon le gouvernement afghan, 72 combattants talibans ont été tués lors de violentes attaques terrestres, aériennes et tirs d'artillerie de l'OTAN dans le district de Panjwaii, à l'ouest de Kandahar. L'organisation a qualifié d'«énorme coup» contre les forces talibanes ces affrontements qui se sont déroulés de tard samedi à tôt dimanche matin. Selon l'OTAN, jusqu'à 10 % des combattants talibans dans le sud de l'Afghanistan ont été «éliminés». Au moins 22 corps avaient été rendus aux rebelles, tard hier soir, a déclaré Haji Niamatullah, un membre du Conseil de la province de Kandahar, en partie responsable du programme gouvernemental de réconciliation nationale. Les autres, qui avaient déjà été inhumés, devraient être récupérés et remis aux forces rebelles aujourd'hui, a précisé M. Niamatullah à la Presse Canadienne. «Nous allons les rassembler aujourd'hui et les rendre aux talibans à Sperwan», a-t-il dit. Sperwan est un village situé à environ quatre kilomètres de la ville de Panjwaii. Conformément au code des droits humains islamiques, les forces talibanes ont reçu l'assurance qu'elles ne seraient pas attaquées au moment de reprendre les corps des leurs.