En bref - Dix morts dans une manif en RDC

Kinshasa — Au moins dix personnes ont été tuées hier lors d'échauffourées entre policiers et membres d'un mouvement politico-religieux à Matadi, chef-lieu du Bas-Congo, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de la Mission de l'ONU en RDC (MONUC).

«Il y a eu dix morts, dont neuf manifestants de la secte Bundu dia Kongo et un agent des forces de l'ordre, et cinq blessés graves», a déclaré à l'AFP Jean-Tobie Okala, porte-parole adjoint de la MONUC. Plusieurs centaines de militants de ce mouvement, qui prône l'autonomie de la province du Bas-Congo, étaient descendus dans les rues de Matadi pour célébrer le 46e anniversaire de l'indépendance du pays. «On ne sait pas encore ce qui a poussé les forces de l'ordre à intervenir pour disperser cette manifestation», a ajouté M. Okala. Selon l'Agence congolaise de presse (ACP, officielle) à Matadi, la marche a dégénéré quand un manifestant a arraché une arme des mains d'un policier militaire qui encadrait le cortège.