L'influence américaine à l'ONU recule

Washington - Malgré leur position d'unique superpuissance mondiale, les États-Unis sont en perte de vitesse à l'ONU, selon un rapport indépendant américain rendu public hier à Washington.

«Les États-Unis ne sont pas aussi efficaces à l'ONU qu'ils le pourraient ou le devraient», estime ce rapport préparé par le Council On Foreign Relations et Freedom House. Au moment où Washington est engagé dans une partie serrée pour faire adopter une ligne dure envers l'Irak par le Conseil de sécurité de l'ONU, les signaux contradictoires souvent envoyés par l'administration du président George W. Bush ont affaibli les positions américaines.

Malgré la fin de la guerre froide, «de sérieux obstacles demeurent [pour la coopération internationale] et les États-Unis sont souvent contrés et surpassés à l'ONU, estime ce texte. «Le rejet par Washington d'accords internationaux et les menaces de recours à des actions unilatérales pèsent de manière incontestable sur la réalité des relations États-Unis-ONU, poursuit le texte.