En bref - Hongrie: avantage à la coalition de gauche sortante

Budapest — La coalition socialiste-libérale sortante arrive en tête au premier tour des élections législatives en Hongrie, selon un décompte officiel publié hier soir, prenant un avantage sur l'opposition de droite Fidesz pour le deuxième tour qui aura lieu le 23 avril.

Le parti socialiste (MSZP) du premier ministre sortant Ferenc Gyurcsany obtenait 43,3 % des voix, se plaçant devant le Fidesz de Viktor Orban (42,16 %), après dépouillement de 96 % des suffrages exprimés. Avec 6,29 %, le parti libéral SDSZ, allié des socialistes, a franchi la barre légale des 5 % nécessaires pour rester représenté au Parlement. Mais le petit mouvement conservateur Forum démocratique (MDF, opposition), jadis proche du Fidesz, a lui aussi finalement dépassé de justesse ce seuil, avec 5,03 %. Le maintien au parlement du MDF qui a récemment pris ses distances avec le Fidesz, pourrait compliquer les négociations en vue de former un gouvernement, selon les commentateurs politiques qui insistaient sur les incertitudes du second tour. Hier, 214 des 386 sièges du parlement monocaméral ont été attribués, dont 114 à la coalition sortante et 100 à l'opposition. Le taux de participation a atteint 67,4 %, un niveau plus important que prévu, selon la Commission électorale nationale (OVI).