En bref: Ehoud Olmert baisse le ton

Jérusalem — Ehoud Olmert a baissé le ton hier à propos de l'invitation au dialogue faite par la Russie au Hamas, vainqueur surprise des élections palestiniennes du 25 janvier.

«Je pense que les Russes ont tort, comme je l'ai déclaré. Mais d'après ce qu'ils nous ont dit ce week-end, ils vont demander au Hamas de reconnaître Israël et de renoncer au terrorisme», a déclaré le premier ministre par intérim lors de la réunion dominicale du gouvernement israélien. Vendredi, Meïr Sheetrit, membre du gouvernement et allié d'Olmert, avait ainsi parlé de «coup de poignard dans le dos d'Israël» et suggéré un rappel de l'ambassadeur d'Israël à Moscou. À Ramallah, en Cisjordanie, l'émissaire russe pour le Proche-Orient, Alexandre Kalouguine, a été reçu par le président palestinien Mahmoud Abbas et a réaffirmé que Moscou s'efforcerait de convaincre le Hamas de s'engager sur la voie de la paix.