Une «liquidation» à la télé

Moscou — La télévision russe NTV a montré hier cinq soldats vidant leurs chargeurs de mitraillette dans une cave en ruine où s'est retranché un rebelle qui, selon la chaîne, était blessé mais refusait de se rendre, dans la région de Stavropol (sud). NTV a montré dans ses informations télévisées du soir les images de l'opération de «liquidation», comme l'appelle la police locale, commencée jeudi après-midi à Toukouï-Mekteb, un village du district de Neftekoumsk, proche des républiques caucasiennes du Daguestan et de Tchétchénie.

Sur ces images, des troupes des forces spéciales du ministère de l'Intérieur (OMON) font mouvement vers les ruines fumantes d'une petite maison utilisée par les rebelles. L'un des OMON lance une grenade sur un homme, invisible mais présenté par NTV comme armé, qui se cache dans le sous-sol de la maison détruite. Mais l'homme «donne des signes de vie et les OMON viennent lui parler», commente NTV. Sur les images suivantes, sept ou huit soldats entourent le trou où se trouve le rebelle. Ils tiennent leur arme à l'épaule, signe que le danger n'est pas imminent. L'un d'entre eux crie: «Dis combien il y a encore d'hommes [de rebelles] dans le village et nous te sortirons de là.»

Cette «petite conversation n'a pas donné de résultats», ajoute le journaliste. Sur le plan suivant, cinq soldats vident ensemble leurs chargeurs pendant plusieurs secondes dans le trou. Au moins onze rebelles présumés et six policiers russes ont été tués lors de cette bataille rangée de près de 24 heures.