En bref - Urgence népalaise

Katmandou — La situation des droits de l'homme au Népal est «une des pires au monde», a déploré hier Amnesty International, qui appelle la communauté internationale à prendre des «mesures urgentes».

«Sans mesures urgentes émanant de la communauté internationale et de tous les partis politiques népalais, la nouvelle génération grandira en ne connaissant que tueries et combats», indique la secrétaire générale de l'organisation, Irene Khan. «En plus d'une décennie de conflit, nous avons pu observer la situation des droits de l'homme se dégrader progressivement avec un nombre croissant de civils tués ou blessés et, pendant un temps, le nombre de "disparitions" le plus élevé au monde», ajoute l'organisation. Selon Amnesty, plus de 1500 personnes, opposants et journalistes ont été arrêtés dans les semaines précédant les élections municipales controversées de mercredi.