En bref - Pourparlers sur le Nagorny-Karabakh

Paris — Les présidents de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan, Robert Kotcharian et Ilham Aliev, ont entamé hier près de Paris des négociations sur le sort de l'enclave du Nagorny Karabakh qui pourraient «poser les bases» d'un futur règlement négocié à ce conflit vieux de près de 20 ans.

Aucun point de presse n'a été prévu à l'issue de ces négociations sur l'avenir de cette enclave arménienne située en territoire azerbaïdjanais et qui a donné lieu, entre 1998 et 1994, à un conflit sanglant. La République autoproclamée du Nagorny Karabakh, peuplée par 145 000 Arméniens et soutenue par Erevan, a fait sécession à l'issue d'un conflit qui a fait près de 25 000 morts et des centaines de milliers de déplacés. L'Azerbaïdjan insiste sur le respect de son intégrité territoriale alors que l'Arménie invoque le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.