En bref - Un héritier pour le trône du crysanthème?

Tokyo — Le premier ministre japonais Junichiro Koizumi a laissé entendre hier qu'il allait mettre de côté le projet de loi permettant aux femmes d'accéder au trône impérial.

Le chef du gouvernement a déclaré qu'il «pourrait ne pas s'en tenir» à ses projets de faire adopter rapidement la réforme. «Les circonstances ont changé», a-t-il dit, faisant apparemment référence à l'annonce cette semaine de la grossesse de la princesse Kiko, épouse du prince Akishino, second fils de l'empereur Akihito. La nouvelle a soulevé la possibilité d'un nouvel héritier mâle pour le trône du chrysanthème. Aucun prétendant au trône n'est né dans la famille impériale depuis 1965. Le prince héritier Naruhito et la princesse Masako sont les parents d'une petite fille, et son frère cadet, Akishino, a pour le moment deux filles.