Meurtre d'un édile irakien

Kirkouk — Un chef tribal sunnite opposé aux meurtres par la guérilla de soldats irakiens a été assassiné et son garde du corps blessé par des inconnus hier matin près de la ville pétrolière de Kirkouk, à 250 kilomètres au nord de Bagdad, a annoncé la police.

Alors qu'Ahmad Abdel Wahab al-Joubouri, 49 ans, conseiller municipal de Hawija, à 50 kilomètres à l'ouest de Kirkouk, se rendait à Kirkouk, des inconnus ont arrêté sa voiture, l'ont fait descendre et, après s'être assuré de son identité, l'ont abattu et ont blessé son garde du corps, a raconté son cousin, cheikh Mohamed Khalil al-Joubouri, membre du conseil municipal de Kirkouk. Selon lui, Ahmed Abdel Wahab, membre subalterne du parti Baas à l'époque de Saddam Hussein, était intervenu à plusieurs reprises dans sa localité et à Kirkouk pour encourager les notables «à ne pas rester les bras croisés face aux terroristes qui massacrent les forces de sécurité irakiennes et les civils».

«Mon cousin, père de six enfants dont le plus jeune a six mois, n'a jamais collaboré ni travaillé avec les Américains mais ses assassins visent les chefs religieux et de tribus qui sont opposés aux attaques contre les citoyens de ce pays», a-t-il ajouté.