En bref - Journalistes poursuivis

Istanbul — Le procès de cinq journalistes turcs, poursuivis pour avoir critiqué une décision de justice bloquant la tenue d'une conférence sur les massacres d'Arméniens sous l'empire ottoman, s'est ouvert hier dans la confusion à Istanbul, des avocats en venant aux mains avec la police.

Dès l'ouverture de l'audience, les avocats de la partie civile, membres d'une association de juristes nationalistes dont les plaintes sont à l'origine des poursuites, ont réclamé à grands cris l'expulsion d'un «certain nombre d'étrangers» interférant selon eux avec le fonctionnement de la justice turque.