En bref - Menaces de sanctions contre des Ivoiriens

Abidjan — Les principaux leaders de la mouvance «patriotique» ivoirienne, menacés de sanctions par le Conseil de sécurité de l'ONU, ont appelé à la «sérénité et au calme» hier, se disant cependant prêts à «engager dans quelques jours le combat pour le désarmement» des rebelles.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a établi pour la première fois hier une liste de trois noms de personnalités ivoiriennes qu'il souhaite sanctionner, en réaction aux troubles de la mi-janvier en Côte d'Ivoire.